top of page
  • Nicolas Puteaux

JEUDI C'EST WAZA / AUJOURD'HUI UCHI-MATA

UCHI-MATA / FAUCHAGE PAR L’INTÉRIEUR DE LA CUISSE

A PARTIR DE LA CEINTURE VERTE

ASHI-WAZA - TECHNIQUE DE JAMBES






photo : Denis Boulanger

extrait de l'ouvrage "Le Grand livre des techniques de judo" de Frédéric Demontfaucon aux éditions Amphora


ACTION :


Uchi-mata se présente sous deux formes, en position naturelle droite :


- la forme Ashi-waza (technique de jambes) où Tori vient faucher la jambe gauche d'Uke. Cette forme est généralement réservée aux grands gabarits ;


- la forme Koshi-waza (technique de hanche) où Tori fauche le haut de la jambe droite d'Uke.


  • Les deux partenaires sont en position naturelle. Tori place son pied droit devant le pied droit d'Uke et le déséquilibre en ouvrant son bras gauche vers le haut et vers l'avant dans la direction de la chute.

  • La main droite au revers agit simultanément dans la même direction et vient fixer Uke au plus près de Tori.

  • La jambe gauche de Tori vient alors se placer, fléchie, entre les jambes d'Uke. Tori regarde en direction de sa main gauche.

  • La jambe droite réalise alors un fauchage entre les jambes d'Uke.

BON A SAVOIR :

  • La forme jambe de cette technique est souvent exécutée par les grands gabarits.

  • Il faut énormément de déséquilibre au niveau du haut du corps.

  • Veiller à bien placer sa jambe afin d'être stable sur ses appuis.

  • Pour un droitier, il faudra que la jambe de Tori entre au maximum à l'intérieur des appuis d'Uke.

  • Il faut veiller à maintenir un alignement de son corps et regarder à l'horizontale pour rester stable.

  • La position de la tête est très importante. On ne doit jamais regarder ses pieds sous peine de voir ses fesses partir en arrière. Le corps doit rester aligné.

  • Lors du fauchage, le corps bascule lorsque la jambe est à la limite de son extension.

  • On peut réaliser Uchi-mata lorsque la jambe droite d'Uke est en arrière soit dans le déplacement, soit après une attaque telle que O-soto-gari, Ko-uchi-gari. Ou sur avancée de la jambe droite, après une esquive de Tai-otoshi, ou à la suite d'un O-uchi-gari avec un Uchi-mata-ken-ken.

66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page